Arzée Scénographie  travaille aussi sur demande pour inventer des architectures visuelles et sonores originales qui rendront toute scénographie unique en son genre, qui raviront celles et ceux qui souhaitent apporter une touche de caractère à leur intérieur personnel ou professionnel.paris scenographe Tarek Jaafar
Arzée Scénographie  travaille aussi sur demande pour inventer des architectures visuelles et sonores originales qui rendront toute scénographie unique en son genre, qui raviront celles et ceux qui souhaitent apporter une touche de caractère à leur intérieur personnel ou professionnel.paris scenographe Tarek Jaafar
Créations
Créations

Arzée, LANZAROTE

LANZAROTE 
« Né des entrailles d’un volcan sur une ile lointaine, Lanzarote le Voyageur accompagne les tempêtes qui
parcourent sans trêve des mondes inconnus et des cosmos tourmentés.
Squelette de fer aux griffes brandies, Lanzarote est un ange exterminateur qui abrite dans sa poitrine la
rage de la fournaise qui l’a vu grandir.
Voyez-vous briller sur ses cornes dressées un diadème incandescent où scintillent des étoiles de colère ?
Le tumulte de mille batailles se lit sur sa face cruelle, noircie par les flammes effroyables qui lui ont donné vie.
Ses ailes de nuit s’ouvrent, ses membres mécaniques se déploient, et voici la fin qui s’annonce dans un
cri pour la proie qu’il a élue.
Inutile   de   vouloir   échapper   à   l’étreinte   fatale   de   Lanzarote :   tôt   ou   tard,   ses   serres   aiguisées   se
refermeront pour achever leur récolte barbare !
Son festin accompli il repartira tel un rapace furieux vers les fumées qui sont son royaume, où il guettera
l’occasion d’une prochaine chasse.
Créature des hauts fourneaux de l’Enfer, Lanzarote est un démon à la forme torturée et aux sanglantes
manières qui ne connait ni peur, ni miséricorde.
Craignez Lanzarote le Prince des Châtiments, car nul ne le détournera de sa quête diabolique !
Alors ? Vous demanderez-vous, craintifs... 
... Lanzarote n’est-il qu’un prédateur dénué d’émotions ? Est-il cette icône du Mal que certains se
plaisent à voir en lui et qu’il faut redouter ?
Non point seulement, mais le puissant Lanzarote aime à se draper dans l’ombre du chaos propice aux
illusions.
Lanzarote n’est pas que douleur, il est aussi ferveur.
Il est l’Inspirateur et le Protecteur, celui qui met sa puissance au service de qui sait pénétrer les faux-
semblants et se dédie à la recherche de la conscience.
Dansent les flammes, et chantent les sirènes du Monde d’En Bas ! 
Lanzarote l’Immortel fera de qui le courtise un roi ou un martyre.
A présent, regardez bien... Cela ne vous rappelle rien ?  (*) »
(*) Ce que je veux dire par là c’est que Lanzarote peut être interprété comme une incarnation de Lucifer,
mais pas dans le sens chrétien du terme. 
Avant les Chrétiens, le personnage de Lucifer était déjà connu : c’est à l’origine le Prométhée des
anciens Grecs.
Il était celui qui voulait éclairer les Hommes et leur apporter la connaissance que les Dieux voulaient
garder pour eux.
Prométhée vola donc le Feu (la lumière, symbole de la connaissance et de l’inspiration divine) et
descendit des cieux pour l’offrir aux Hommes car il pensait que c’était injuste que les Dieux gardent la
connaissance pour eux seuls sans en faire profiter les Hommes, dans le but de les garder en esclavage.?
Pour cela les Dieux maudirent Prométhée et l’envoyèrent en Enfer pour le punir.
Par la suite, les Chrétiens se sont approprié ce mythe ancien et ont transformé Prométhée en démon du
mal sous le nom de Lucifer, l’Ange Déchu.
Dans les faits, « Lucifer » signifie « Le Porteur de Lumière » en Latin : les Chrétiens ont fait de lui un
personnage du mal car ils ne voulaient pas que les Hommes aient la connaissance, car la connaissance
devient une arme contre la foi aveugle.
Et que veut l’Eglise ? Que les Hommes aient une foi aveugle et ne remettent pas Dieu en question, tout
cela parce que les prêtres tirent leur pouvoir sur les Hommes de l’ignorance.
Donc ils ont fait de Lucifer une incarnation du Mal : parce que ça servait leurs intérêts !
Par extension, rechercher la connaissance pour l’opposer à la foi est devenu un péché mortel et l’Eglise a
persécuté les érudits pendant des siècles pour les empêcher de propager le savoir (la « Lumière »)
comme l’avait fait Prométhée / Lucifer avant eux.
Mais à l’origine, Prométhée / Lucifer sont des personnages du Bien, car ils veulent libérer l’Homme de
l’esclavage en lui apportant la connaissance et en le protégeant sur le chemin de la liberté de pensée.
C’est pour cela que je vois Lanzarote comme un personnage dans lequel s’exprime la dualité, et c’est
aussi comme cela que tu me l’as expliqué : c’est un démon par l’apparence, il peut commettre des actes
cruels car c’est un guerrier de l’Enfer, mais dans le fond il est bon et protecteur pour ceux qui croient en
lui et ne regardent pas les choses uniquement en surface ou seulement comme on leur dit de le faire.
C’est un rebelle, en somme ! ?

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© Arzée Montmartre

Appel

Email

Plan d'accès